Retour sur 2011 : Mon Top 5 Films

Pour faire suite à la remise des César et des Oscars ce week-end, je reviens sur mon propre Top 5 des films que j’ai vus en 2011, classement publié  en janvier sur Zik’n’blog. Voici mes commentaires.

1. Les aventures de Tintin – Le secret de la Licorne de Steven Spielberg avec Jamie Bell, Andy Serkis, Daniel Craig
Adapter Tintin au cinéma était risqué mais j’ai marché dès le générique, truffé de clins d’œil et rythmé par la musique jazzy de John Williams. Les premières séquences sont magiques et notamment celles vues au niveau de Milou. Elles sont la signature d’un très grand réalisateur. J’ai complètement adhéré à l’idée d’insérer au récit initial la rencontre entre Tintin et Haddock, bien que tirée du Crabe aux pinces d’or : c’est le moyen de redonner naissance au mythe. J’ai moins adhéré au final : le combat des grues, digne de Transformers n’est pas dans l’esprit d’Hergé et la résolution de l’énigme est totalement dévoyée. Mais vivement la suite!

2. The Artist de Michel Hazanavicius avec Jean Dujardin et Bérénice Bejo
J’avais choisi d’aller voir cette petite merveille le jour de mon anniversaire. Beau cadeau : la magie est là et Hollywood aussi, les acteurs français en plus. Seul bémol, un passage un peu long voire répétitif pendant la dépression de l’acteur. Mais la réalisation est parfaite, les trouvailles nombreuses et les acteurs excellents. Jean a reçu mille éloges mérités et heureusement, Bérénice vient de recevoir un César. Chapeau!

3. Les femmes du 6e étage de Philippe Le Guay avec Fabrice Luchini, Sandrine Kiberlain
Une comédie sociale et sentimentale pleine de subtilité, qui n’a pas eu, selon moi, assez de succès. Mais elle n’a pas été oubliée par les Césars qui ont récompensé Carmen Maura pour son (second) rôle en tant que tante Concepcion. De manière générale, tous les acteurs (adultes) sont formidables.

4. Kung Fu Panda 2 de Jennifer Yuh avec les voix de Manu Payet, Pierre Arditi
Après des réussites telles que les derniers volets de L’âge de glace ou de Toy Story, je n’attendais pas grand chose de cette histoire de panda. Pourtant, j’ai été bluffé tant par la réalisation (digne d’un grand film) que par le dynamisme de l’histoire et des dialogues. Très belle surprise.

5. Limitless (VF) de Neil Burger avec Bradley Cooper, Robert De Niro
Encore un film basé sur l’idée (fausse) qu’on n’utilise que 10% de son cerveau. Mais en choisissant d’en faire un thriller stylisé et efficace, le réalisateur fait passer la pilule. Et plus que ça, il nous emporte!

Evidemment, en ne citant que 5 films, j’en laisse de côté. Par exemple, l’étonnant Drive, très désespéré, dans lequel Ryan Gosling livre une prestation époustouflante. Et Intouchables, me direz-vous? Je ne l’ai vu qu’il y a 15 jours. J’ai trouvé tous les éloges absolument justifiés : Omar Sy porte le film de bout en bout et mérite vraiment son César. Et Polisse, me direz-vous? Eh bien, je ne l’ai toujours pas vu!

Liens
Top 5 des sorties musicales de 2011 – Zik’n’blog : j’avais choisi de faire un classement films dans le cadre de mon Top libre
Fête du cinéma 2011 : mon classement : 12 films dans lesquels vous retrouverez les 3 derniers de mon Top 5 2011 mais aussi Beginners pour lequel Christopher Plummer vient d’obtenir à juste titre l’Oscar du meilleur second rôle masculin, Le chat du Rabbin, César du meilleur film d’animation et Une séparation, César et Oscar du meilleur film étranger.
César 2012 : le palmarès
Oscars 2012 : le palmarès complet sur France Soir
Tintin et Le Secret de la Licorne en Blu-Ray 3D : sur un écran télé, et sans l’effet de surprise, le film m’a moins retourné qu’au cinéma. Reste une image superbe et le moment d’anthologie où la Licorne s’incarne en plein désert. Avec les bonus, on comprend bien comment le procédé de Motion Capture permet de créer un monde à la fois réaliste et onirique. Tous les films de Tintin avec de « vrais acteurs » avaient été décevants et la série animée, très fidèle,  était trop sage. Avec la Motion Capture, les personnages de BD prennent vie sous nos yeux et la créativité paraît sans limite.
Tintin et le Secret de la Licorne pour PS3 : juste après le film, le jeu est très décevant. Les graphismes sont rudimentaires, surtout les visages, très laids. La 3D n’apporte de la profondeur que dans quelques scènes. La jouabilité (avec une manette) n’est pas optimale et les séquences de jeu sont très répétitives. Mais le plus étonnant est que le jeu, sensé être tiré du film, développe sa propre histoire, découpée comme le film mais parfois plus proche de la BD (les frères Loiseau par exemple y sont présents). Par contre, on n’y voit pas boire du tout le Capitaine Haddock alors que le film est en ça beaucoup plus fidèle à Hergé.

Leave a Reply