Ma rencontre avec Thomas Dutronc

Thomas Dutronc par Yann OhranMa nouvelle interview est en ligne! Grâce aux Concerts de Septembre du Palais des Festivals de Cannes (et à leurs attachées de presse), j’ai pu rencontrer Thomas Dutronc et Yves Simon. Le jeune Dutronc est d’un naturel très cool alors même qu’il n’avait pas dormi de la nuit (ni à la sieste) et se disait de mauvaise humeur. Me tutoyant d’emblée, ainsi que le journaliste de Nice-Matin aussi présent, il nous a raconté tout son concert, notamment pour essayer de convaincre le journaliste de rester jusqu’au bout avant d’envoyer son papier 😉

Plein d’humour en interview, il cultive aussi son côté pince-sans-rire sur scène, aimant par-dessus tout le décalé (la blague décalée, la reprise décalée …). Mais son attitude sur scène manquait un peu de naturel, peut-être à cause de la fatigue. Et ce sera encore mieux quand son répertoire s’enrichira de nouvelles chansons qu’on espère de la qualité des « tubes » qu’on connaît : J’aime plus Paris, Jeune je ne savais rien et Comme un manouche sans guitare. A propos de manouche, il savait lui-même qu’il ne pouvait soutenir la comparaison avec les extraordinaires Enfants de Django en première partie et notamment le fabuleux Samsom Schmitt que j’ai adoré! 🙂

Liens
Thomas Dutronc à Cannes : « Je ne fais pas du jazz manouche ! » Mon interview sur Ziknblog. Celle d’Yves Simon arrive dans quelques jours …
Thomas Dutronc et Samsom Schmitt sur Myspace

Leave a Reply